Archives expositions collectives 2ème  semestre 2016

  Entropia
  Transpalette, Bourges

  08.10.2016 - 08.01.2017

Communiqué de presse


Après 18 mois de travaux et de rénovations, le centre d’art Transpalette, projet porté par l’association Emmetrop, implanté depuis 1998 sur la friche culturelle l’Antre-peaux à Bourges, rouvre le 8 octobre avec une exposition inaugurale intitulée Entropia.



































































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Exposition du 8 octobre 2016 au 8 janvier 2016. Le Transpalette centre d’art contemporain, Friche l’Antre-peaux, 26 route de La Chapelle – 18000 Bourges. Tél. : +33 (0)2 48 50 38 61. Ouverture du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous. Fermeture du 23 décembre au 4 janvier.















Le Transpalette devient un véritable hub. Les espaces du Transpalette ont été agrandis, modifiés, permettant de redéployer une politique engagée et novatrice questionnant l’idée contemporaine et l’état de notre monde. S’inscrivant dans un tout premier temps de réaménagement global de la friche culturelle l’Antre-peaux, le Transpalette fait ainsi peau neuve et devient un véritable « hub », une plateforme de correspondances, un arrimage flexible de désirs, de connaissances, d’expériences du doute et d’interventions artistiques. Avec sa réouverture, ce centre d’art -membre de DCA depuis presque quatre ans – affine ses positions, éclate les frontières des déterminismes imposées et fantasmées. Se refusant à la sur-thématisation ambiante, le Transpalette souhaite réinvestir les cartographies complexes de l’art contemporain. Devenir hub, croiser les savoirs, multiplier les champs d’investigation et de réflexion, rejouer l’hétérogénéité du monde à partir de positions artistiques et théoriques, interroger la construction des identités anciennes et nouvelles en temps de grands vacillements, donner corps à des territoires réels ou imaginaires rejetés par les narrations dominantes, devenir poreux au partage entre les mondes… Ce projet évolutif, compostable, se dédie par essence à la création contemporaine et au dialogue actif, au débat permanent avec tous les publics, pour un meilleur partage des moyens de production artistique et des questionnements contemporains. Agitateur de consciences, carrefour de pratiques hétérogènes, explorateur des arts émergents, aventurier intellectuel, défricheur de nouveaux champs de réflexions, le Transpalette poursuit et approfondit l’engagement d’Emmetrop, lui donnant aussi une résonance nationale et internationale inédite. Son exposition inaugurale, intitulée Entropia, en offre une primo expérience, à travail le travail de SMITH, Art Orienté Objet, Quimera Rosa et les interventions sur différents temps de nombreux autres artistes invités.


Entropia, à la fois exposition et événement pluri-séquentiel. L’exposition acte inaugural de réouverture de Transpalette, présente certaines des dernières productions de SMITH, Art Orienté Objet (AOO) et Quimera Rosa. Chez ces artistes, l’art est véhicule. Il explore nos imaginaires contemporains dans un rapport complexe, parfois ambigu, avec la science. Artistes et activistes, bien qu’ils se présentent aussi parfois comme scientifiques, philosophes ou chercheurs, leurs productions doivent être vues comme des quêtes à la fois formelles et intellectuelles sur l’idée même d’oeuvre contemporaine. Pour eux, l’oeuvre est avant tout surface d’information. Cette dernière peut être directe, ou intégralement brouillée. Entropia est avant tout un dialogue entre les artistes invités. Si SMITH se focalise sur un cas étrange qui avait vu la fusion de deux corps et âmes soviétiques, AOO interroge les frontières de plus en plus ténues entre l’art et le savoir, entre intervention artistique et science. Quant à Quimera Rosa, ils greffent l’espace de deux semaines leur laboratoire TransPlant au coeur de l’exposition, questionnant les frontières poreuses entre l’humain et le végétal. Pour Entropia, dialoguent biologie, vidéo, astrophysique, sculpture, installation, littérature, danse, philosophie, son, photographie, studio de tatouage, anthropologie, autant de pratiques ou de domaines de connaissance démontrant la mixité organique qui préside désormais à la construction de nos savoirs. À intervalles réguliers, d’autres perturbations, d’autres pensées contaminantes prendront place dans le parcours : l’intervention de Chloé (KTDJ), une proposition sonore de Sister Iodine et du groupe Carton, un workshop de lecture critique du Manifeste Chthulucène de Santa Cruz de Donna Hataway. Le finissage, ultime décryptage, activera conférence, projection, lecture et rencontres avec les artistes et des scientifiques.


Direction artistique : Damien Sausset





© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés

Art Orienté Objet, L’Herbe Noire, 250 x 600 cm, 2016 © Blaise Adilon

Art Orienté Objet, L’Herbe Noire, 250 x 600 cm, 2016 © Blaise Adilon